Mercredi 20 décembre, Xavier Tarabeux, le procureur de la République de Marseille, a annoncé la mise en examen de la conductrice du bus scolaire entré avec en collision avec un train le 14 décembre.

Cette mère de famille a été « placée sous contrôle judiciaire stricte avec notamment l’interdiction de conduire », selon le communiqué du procureur.

Six adolescents ont péri et cinq autres ont été blessés suite à ce tragique accident, ce car étant affecté à la desserte du collège de Millas (Pyrénées-Orientales), une commune située à quelques kilomètres de Perpignan.

Au cours de la conférence de presse donnée mardi 19 décembre, Xavier Tarabeux a expliqué que les « constatations matérielles » vont « plutôt dans le sens d’une barrière fermée », des « traces » sur le « bas du bus » devront encore être analysées.

La conductrice du bus a maintenu sa version selon laquelle la barrière du passage à niveau était levée.

Également blessée dans l’accident, elle est « dans un état de dépression intense », selon Me Jean Codognès.

Il a expliqué à la presse que sa cliente est « dévastée », « sur le plan psychologique et sur le plan mental, les choses sont catastrophiques. Elle est d’ailleurs assistée par un psychiatre ».

Le procureur de la République a précisé que « la cause exacte » de ce dramatique accident n’est pas encore connue.

Après sa garde à vue, la quadragénaire a été conduite au palais de justice de Perpignan où elle a été entendue par les magistrats instructeurs du pôle accidents collectifs de Marseille, spécialisés dans ce type d’affaire.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom