Vendredi 10 novembre, un jeune homme âgé de quinze ans au moment des faits a été condamné à cinq ans de prison dont deux fermes après l’agression « raciste » qui a causé la mort de Zhang Chaolin en août 2016 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

Le tribunal pour enfants de Bobigny a condamné vendredi 10 novembre un jeune homme à une peine de cinq ans d’emprisonnement dont deux ans de prison ferme.

Agé de quinze ans à l’époque des faits, l’adolescent était poursuivi pour « vol avec violences ayant entrainé la mort ». Le caractère raciste de cette agression lui a valu des circonstances aggravantes.

En août 2016, il s’en était violemment pris à Zhang Chaolin pour lui dérober une sacoche, en raison de son « appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie ou une nation ».

L’employé du secteur textile est décédé après cinq jours de coma à l’hôpital. Après avoir reçu un coup particulièrement violent à l’abdomen, il avait lourdement chuté sur le crane.

Deux autres adolescents sont impliqués dans cette agression aussi sauvage qu’inutile. Le butin était d’un chargeur de téléphone et de quelques bonbons, le contenu de la sacoche de la victime…

Ces deux accusés étant âgés de 17 et 19 ans au moment des faits, ils devront bientôt comparaitre devant la cour d’assises des mineurs.

Cette agression avait provoqué la colère de la diaspora chinoise, qui avait organisé des manifestations et des marches en soutien à la famille de la victime.

Après cette première condamnation, les membres de la famille de Zhang Chaolin ne « peuvent se satisfaire de cette peine, qui ne les apaise pas, qui ne répare pas », avait déclaré l’avocat des proches la victime.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom