Entre les deux géants de l’énergie EDF et Engie, la guerre commerciale en matière de pratiques de démarchage était déclarée depuis juin 2017… Six mois plus tard, le jeudi 14 décembre 2017, la justice a rendu son verdict et tranché en faveur d’EDF.

Dix ans après la libéralisation du marché de l’électricité et du gaz aux particuliers, de nombreuses entreprises proposent désormais leurs services. Engie (ex-GDF Suez) présente ainsi des contrats d’électricité tandis qu’EDF fait de même dans le gaz. Entre des consommateurs perdus et des vendeurs plus qu’insistants, les plaintes pour démarchages abusifs étaient devenues monnaie courante. En 2016, le médiateur de l’Energie avait recensé 1 140 litiges liés aux pratiques commerciales, dont près d’un sur cinq portait sur des souscriptions contestées. Les personnes modestes ou âgées étant souvent les premières victimes.

EDF a donc pris les choses en main en faisant condamner son concurrent Engie à payer 150.000 euros pour concurrence déloyale en raison de ses pratiques de démarchage des clients, selon un jugement du Tribunal de commerce de Nanterre. L’électricien avait accusé son concurrent de démarcher des clients de manière agressive et en usurpant le nom d’EDF. A ceci s’ajoutent 20.000 euros de frais de justice que devra aussi régler Engie.

Le tribunal « dit que la société Engie est responsable d’agissements et de comportements constitutifs de concurrence déloyale », selon ce jugement rendu jeudi 14 décembre. Il ordonne à Engie « de cesser et de faire cesser tous actes d’usurpation du nom et de confusion à l’égard de la société Électricité de France ».

Le médiateur de l’Energie, Jean Gaubert, avait mis en garde au printemps contre une « recrudescence de mauvaises pratiques de démarchage » de la part de certains fournisseurs. Il avait pointé surtout le démarchage à domicile des opérateurs Engie et de l’italien Eni, avec « des méthodes qui sont parfois d’une agressivité élevée ».

AVEC L’AFP

1 COMMENTAIRE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom