Jeudi 17 août, une voiture bélier a foncé sur la foule de passants sur les Ramblas à Barcelone, treize personnes ont perdu la vie et une centaine a été blessée. Dans la nuit du jeudi au vendredi, une autre attaque a été perpétrée dans la cité balnéaire de Cambrils avec le même mode opératoire, une personne a été tuée. Les forces de l’ordre espagnoles ont procédé à quatre arrestations et cinq suspects ont été abattus. L’organisation terroriste Etat islamique (EI) a revendiqué l’attaque.

Une véritable nuit d’horreur. Jeudi 17 août, un chauffard s’est servi de son véhicule pour foncer sur la foule de promeneurs dans le quartier touristique des Ramblas à Barcelone.

Le forcené a tué treize personnes et une centaine a été blessée au cours de cette attaque revendiquée par l’organisation terroriste EI.

Malgré la réactivité des forces de l’ordre espagnole, l’individu au volant a réussi à prendre la fuite et il est actuellement recherché.

Vendredi 18 août, quatre personnes, un espagnol et trois marocains, ont été arrêtées, selon le porte-parole de la police catalane.

Plus tard dans la nuit du jeudi au vendredi, une attaque similaire a eu lieu à une centaine de kilomètres de la capitale catalane, dans la cité balnéaire de Cambrils. Une personne est décédée et cinq suspects ont été abattus par la police espagnole.

Malgré sa faible implication dans les conflits au Moyen-Orient, l’Espagne est fréquemment la cible d’attaque terroriste.

SOURCE 

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom