Mardi 10 novembre, la cité phocéenne se réveille avec un goût de déjà-vu. C’est vers minuit trente qu’une fusillade éclate entre deux BMW à proximité du quartier du vieux port. Le bilan fait office de deux morts, occupants le même véhicule.

 

Sur les quatre personnes à bords de la voiture attaquée, deux sont mortes, une a été blessée et la dernière en est sortie indemne. Selon la police et La Provence, c’est dans le tunnel Prado-Carénage qu’ont été tiré les coups de feu. Des images provenant du dispositif de vidéosurveillance sont à l’étude ce matin par les enquêteurs. La voiture des assaillants a été incendiée à une vingtaine de kilomètres, dans la commune de Bouc-Bel-Air. Ces méthodes ne sont pas sans rappeler les crimes liés au trafic de stupéfiant. Le procureur de la République souligne l’opposition entre des « clans » pour conquérir des « territoires ».

Ces victimes étaient déjà bien connues des services de police. L’une des personnes décédée cette nuit était âgée de 31 ans. Le jeune homme avait perdu son frère en 2012 et il tenait à se venger.

Cette année, le ministère de l’Intérieur fait état de onze morts par fusillade à Marseille. Avec cette attaque menée en plein jour dimanche dernier qui avait fait deux blessés, ou encore celle qui a couté la vie à deux adolescents de 15 ans récemment, le trafic de drogue laisse une empreinte morbide et indélébile sur la jeunesse phocéenne.

 

SOURCE