C’est en décembre 2009 que le jeune Jérémy Censier est mort sous les coups d’un groupe de jeunes après avoir assisté à la fête du village à Nay, dans le Béarn (Pyrénées-Atlantiques).

En Automne 2011 une vidéo diffusée sur Internet et les réseaux sociaux, avait alors fait le buzz. Vidéo publiée par le père du défunt expliquant quel calvaire avait supporté Jérémy en aout 2009 au soir de son décès.

Le mercredi 30 janvier, Joël Censier, le père de Jérémy Censier a pu assister au procès de ceux qui sont soupçonnés comme étant les responsables de la mort de Jérémy. C’est devant la cour d’assises des mineurs dans les Pyrénées-Atlantiques que les six jeunes présumés seront jugés pour meurtre ou violences volontaires.

« Ce sont les dysfonctionnements de la justice » il s’agit des termes employés par le père de la victime Joël Censier ancien policier en expliquant à l’époque trouver la justice trop laxiste.La procédure judiciaire suivra donc son cours dés mercredi, malgré la politisation de l’affaire.Le jugement serait délicat car engageant plusieurs personnes bien qu’il avait été jugé à l’époque que le responsable direct de la mort de Jérémy soit Samson G.

Le mercredi 30 janvier sont donc renvoyés devant les juges les cinq jeunes pour « violences volontaires » Il n’aurait pas été prouvé que les jeunes en question souhaitaient tuer Jérémy, c’est pourquoi une accusation de complicité de meurtre est rendue impossible.
Le passage à tabac de Jérémy n’aurait pas été mortel selon les médecins légistes, l’affaire se poursuivra jusqu’au 8 février.