Selon une source policière, un individu a été retrouvé poignardé à Vincennes (Seine-Saint-Denis) lundi 13 novembre. L’homme âgé de 60 ans avait été condamné en juin pour une fausse agression islamiste.

La victime présumée, un ancien responsable des Restos du cœur de l’antenne de Montreuil, a été retrouvé « poignardé à l’abdomen et à la poitrine » dans un restaurant à Vincennes en fin de matinée lundi 13 novembre. Il a été hospitalisé dans le Val-de-Marne.

Selon une source proche de l’enquête, « il dit avoir été poignardé par un homme qui a pris la fuite après lui avoir mis un papier dans la bouche ». D’après RTL, il était écrit « on a raté en 2016, pas en 2017. Allahou Akbar » sur la missive.

Une source judiciaire a précisé qu’il s’agit de la même personne qui a été condamnée en juin 2017 à six mois de prison ferme au motif de « dénonciation de crime ou délit imaginaire ».

En juillet 2016, alors qu’il était gérant des restos du cœur, il avait été retrouvé blessé à l’abdomen dans les locaux de l’association.

Il avait raconté aux enquêteurs avoir été attaqué par une femme voilée et un individu de « type africain » armés d’un couteau et d’une hachette.

Il avait également évoqué une lettre de menace qui lui été adressée.

Seulement, l’enquête a démontré qu’il avait écrit lui-même cette lettre. De plus, les seules traces d’ADN retrouvées sur une des armes appartiennent à sa femme.

Ainsi, aucun élément n’a permis de corroborer ses dires. Richard S. a fait appel de cette condamnation.

L’enquête nous dira s’il s’agit d’un « Pierre et le Loup » des temps modernes…

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom