Depuis vendredi 18 mai, des supporters de l’ACA, le club de football d’Ajaccio (Corse-du-Sud), donnent une bien mauvaise image de ce sport, quelques jours avant le début du mondial 2018, organisé par la Russie.

Dans la journée du vendredi, les joueurs du club du Havre n’ont pas pu sortir de leur bus. Alors que le véhicule arrivait à proximité du stade François-Coty, une centaine de supporters ont jeté des projectiles sur le bus tout en proférant des insultes en tout genre, dont des injures à caractère raciste.

Face à cet accueil détestable, le match a été reporté à la demande du préfet.

Éric Bouillard, le procureur de la République d’Ajaccio, a ainsi ouvert une première enquête pour « jets de projectiles » et « dégradation par un moyen dangereux en réunion ».

Sur les réseaux sociaux, plusieurs vidéos mettent en évidence des propos tels que « Français de merde », proférés par des supporters de l’ACA.

Dimanche, le match a pu avoir lieu malgré les injures. Cependant, la rencontre sportive a été émaillée de nombreux incidents.

Vincent Volpe, le président du club du Havre, a reçu un coup au niveau du dos alors qu’il assistait au match dans les tribunes du stade corse.

La deuxième enquête a donc été ouverte au motif de « violences en réunion ».

La troisième enquête a été ouverte sans qu’une plainte ait été émise par l’un des deux clubs de football, mais à l’initiative du procureur.

Celle-ci a été ouverte à la suite d’un jet de fumigène au cours de la rencontre.

Avant le coup de sifflet final, le terrain de jeu a été envahi par de nombreux supporters et plusieurs joueurs et membres de l’équipe normande ont été pris à partie.

Des images violentes aux antipodes des valeurs qui réunissent des millions de fans à travers le monde, à la veille de l’ouverture de la plus prestigieuse compétition de cette discipline populaire.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.