« Le pousseur du RER A », Ahmed Konkobo a comparu hier aux assises de Paris pour le meurtre d’un agent de nettoyage en avril 2010.

Ahmed Konkobo ,31 ans,  a dû répondre aux chefs d’accusation qui lui incombaient hier à la cour d’assises de Paris. Sa responsabilité est engagée dans le meurtre de Subramaniam Raslingam, un agent de nettoyage de 51 ans qu’il a poussé contre le RER A plus de deux ans auparavant.

Le prévenu, diagnostiqué schizophrène en 2005, a déclaré s’être trompé de personne : « je l’ai pris pour quelqu’un d’autre ». Le 2 avril 2010 – le jour du drame- il avait d’abord eu une altercation avec un homme d’origine indienne et selon ses dires, il avait pris la seconde victime pour cette homme lorsqu’il l’a rencontrée un peu plus tard attendant le RER et qu’il lui a donné un violent de coup de pied : « je l’ai pris pour la première victime » a-t-il simplement dit.

Pour sa défense, il a également déclaré qu’il n’avait pas « entendu le RER » et qu’il lui avait donné « un coup de pied sans vouloir le pousser ».

L’accusé avait arrêté son traitement quelques mois avant le meurtre. Sa mère avait demandé son internement mais le psychiatre qui le suivait avait refusé.