Vendredi 3 novembre, le skipper omanais Fahad Al-Hasni a été arrêté au Havre (Seine-Maritime) pour viol. L’homme âgé de 33 ans devait prendre le départ deux jours après pour la Transat Jacques-Vabre avec l’équipe Oman Sail.

Dans la soirée du vendredi 3 novembre, Fahad Al-Hasni a été arrêté pour viol. Le skipper devait participer à la Transat Jacques-Vabre.

Après cette arrestation, le marin omanais a été placé en garde à vue et une confrontation a eu lieu avec la victime, une ex-compagne française âgée d’une quarantaine d’années.

François Gosselin, le procureur de la République du Havre a expliqué « d’après les témoins, une femme a été retrouvée en pleurs dans le couloir d’un hôtel, affirmant avoir subi une agression sexuelle ».

Une source policière a rajouté « la victime, qui connaissait le skipper, présentait plusieurs trace de coup au visage ».

Toujours d’après la même source, « elle aurait été contrainte de pratiquer une fellation au skipper ».

Les faits se seraient passés dans l’hôtel Novotel du centre-ville en début de soirée.

Selon le parquet du Havre, cette garde à vue a été prolongée « en raison de contradictions entre le mis en cause et la victime ».

Présenté à une juge d’instruction dimanche 5 novembre, Fahad Al-Hasni a été mis en examen et placé en détention.

Suite à cette affaire, l’équipe Oman Sail s’est retirée de la compétition et refuse tout commentaire.

Les organisateurs ont fait savoir « cette décision fait suite à la prolongation de la garde à vue du navigateur Fahad Al-Hasni » pendant une conférence de presse donnée dimanche.

Le départ de cette course mythique en duo, dont l’arrivée se situe à Salvador de Bahia au Brésil, s’est fait dimanche à 11 h 15.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom