Lundi 30 octobre, le ministère public a requis une peine de prison à perpétuité à l’encontre du frère de Mohamed Merah, Abdelkader. Il est poursuivi pour « complicité » des assassinats terroristes commis par son frère en 2012 à Toulouse et Montauban (Haute-Garonne).

Naïma Rudloff, l’avocate générale de la cour d’assises de Paris, a requis la réclusion criminelle à perpétuité contre Abdelkader Merah.

L’individu âgé de 35 ans est accusé de « complicité » dans les assassinats de son frère Mohamed. Il aurait « sciemment » aidé à « la préparation » des attaques en lui fournissant un scooter volé et un blouson.

Abdelkader Merah doit aussi faire face à une autre accusation. Il est accusé d’avoir appartenu à « un groupement criminel affilié à Al-Qaïda prônant un islamiste djihadiste (…), en appliquant à lui-même et à son frère Mohamed les recommandations de cette organisation dont il possédait les enseignements et les conseils opérationnels ».

Fettah Malki est jugé pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Il aurait procuré des munitions, un gilet pare-balles et un pistolet-mitrailleur qui ont servi pour les attaques.

Naïma Rudloff a requis une peine de vingt ans de réclusion criminelle à son encontre.

Pour les deux accusés, la représentante du ministère public a également réclamé l’inscription des condamnations au fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions terroristes.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom