Un fait divers qui est devenu une des plus grandes affaires judiciaires actuelles. Un braquage qui tourne mal, des malfaiteurs qui tirent dans tous les sens, blessant des automobilistes et forces de l’ordre, dont la jeune policière Aurélie Fouquet, morte sous les balles de ces criminelles.

Ce 21 mars 2010, un braquage est en cours en région parisienne. Les malfaiteurs ont tenté de s’en prendre à un fourgon blindé de transport de fonds. Pris en chasse par les forces de l’ordre, les braqueurs essayent de s’enfuir malgré tout. Prêts à tout pour échapper aux policiers, les délinquants mitraillent en direction des poursuivants, blessant au passage plusieurs usagers de la route.

A Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne), les malfrats tirent en rafale sur une voiture de police municipale qui roule dans leur direction. Un policier est blessé et Aurélie Fouquet, policière de 26 ans, est tuée.

Au mois d’avril 2016, huit individus sont condamnés pour cette tentative de braquage. Les peines prononcées vont de un à trente ans de prison.

Redouane Faïd, considéré comme le cerveau de cette opération, sera condamné à une peine de 18 ans de prison.

Son frère Fayçal avait pu s’enfuir en direction de l’Algérie le 21 mai 2010. Arrêté en 2012 dans le sud du pays à la suite d’un mandat d’arrêt émis par Interpol, il est acquitté en première instance.

Lundi 11 juillet, le braqueur multirécidiviste a été condamné à 20 ans de prison pour le meurtre de la policière française Aurélie Fouquet par la cour de M’sila en Algérie.

SOURCE