De retour en Belgique, un jeune homme a été condamné à 28 ans de prison pour un assassinat qu’il a commis en Syrie début 2013.

En octobre 2012, Hakim Elouassaki avait rejoint la Syrie. Le 14 janvier 2013, il se vante au téléphone auprès de sa compagne. « Aujourd’hui, j’ai tué quelqu’un ».

Il a ensuite expliqué qu’il s’agissait d’un chiite, otage des terroristes. La rançon n’étant réunie, il l’avait exécuté d’une balle dans la tête.

Le bourreau de 24 ans avait ajouté vouloir filmer « mais la caméra n’était pas montée correctement ».

Grièvement blessé, il était rentré en Belgique avec des éclats d’obus dans la tête en avril 2013. Hakim Elouassaki avait été directement arrêté à son arrivée.

Il ignorait que sa ligne téléphonique était sous écoute. Ce terroriste faisait partie de Sharia4Belgium, un groupe islamiste connu pour avoir tenté d’instaurer un « Etat islamique » dans le plat pays et pour avoir envoyé de nombreux individus en Syrie rejoindre l’organisation terroriste Etat islamique.

Au tribunal d’Anvers, il a été condamné lundi 13 février à une peine de 28 années de prison.

Au cours du même procès, cinq individus étaient jugés par contumace suite à la mise en ligne d’une vidéo montrant une exécution par décapitation. Ils ont été acquittés faute de preuves suffisante, « personne n’est identifiable sur le film en question », a expliqué le juge.

Tous ces hommes faisaient également partie du groupe terroriste belge dissout en 2012 Sharia4Belgium.

SOURCE