L’ancien gestionnaire de l’île d’Arros (aux Seychelles), Carlos Cassina Vejarano, a été mis en examen pour abus de faiblesse à l'encontre de Liliane Bettencourt.

Vendredi dernier, un ancien gestionnaire de l’île d’Arros détenue par Liliane Bettencourt a été mis en examen à Bordeaux pour abus de faiblesse et escroquerie.

L’augmentation du loyer réglé par la milliardaire pour l’occupation de l’île seychelloise est l’un des motifs de la mise en examen. L’abus de faiblesse en est une autre: il repose sur une somme de 2 millions d’euros donnée par Mme Bettencourt en 2009 à Carlos Cassin Vejarano.

A l’origine, le gestionnaire espagnol voulait souscrire un prêt de 7 millions d’euros auprès de Bettencourt  pour l’achat d’un bien immobilier mais son entourage, notamment Patrice de Maistre, lui avait conseillé d’effectuer un rabais de 5 millions d’euros.

Au cours de l’année 2009, M. Vejarano avait rencontré l’héritière de l’Oréal environ 40 fois, il ne pouvait donc ignorer l’état d’extrême affaiblissement psychique observé chez elle depuis 2006.

A l’issue de l’audition, l’accusé a renoué avec la liberté sans avoir à payer de caution. Néanmoins, il ne peut communiquer avec les autres parties de l’affaire.