Depuis mardi, les « évadés de Moulins »,  Christophe Khider et El Hadj Omar Top,  et leurs complices sont jugés à la cour d’assises du Rhône à Lyon. Mercredi, c’est Nadia Kabouche, l’un des maillons essentiels de cette évasion qui a pris la parole devant le juge.

Pour le président de la cour d’assises, Dominique Brejoux, il ne fait aucun doute que Nadia Kabouche, 28 ans au moment des faits, est « le maillon indispensable » de l’évasion spétaculaire qui a lieu le 15 février 2009 à la centrale de Moulins-Yzeure.

De fait, sans son intervention, Christophe Khider et Omar Top, jugés comme étant deux des plus dangereux détenus de France, n’auraient pu s’échapper.

Nadia Kabouche avait été contactée par la compagne de Khider, Sylvie Picciotti, pour fomenter le plan d’évasion. Elle avait vu en elle un moyen habile de faire pénétrer les armes au sein de l’établissement puisque Kabouche portait des broches métalliques dans le dos ce qui l’exemptait de passer le portique de sécurité lorsqu’elle rendait visite à un co-détenu, Eugène Baeb, soupçonné lui aussi d’avoir participé aux événements.  

Quelques jours avant les faits,  des armes et des explosifs lui avaient été scotchés entre les omoplates afin d’être remis aux accusés lors des visites. Ces outils ont permis à Khider et Top de prendre en otage deux surveillants le 15 février 2009 et de faire exploser deux portes par lesquelles ils ont pu prendre la fuite.

Nadia Kabouche a déclaré, lors de l’audience, avoir « été dépassée par les événements » : «quand j’ai allumé la TV et que j’ai vu l’évasion, j’ai eu tellement peur ». « Le dimanche matin, j’ai fait entrer l’arme. J’étais stressée je ne voulais pas en savoir plus » a-t-elle avoué avant de fondre en larmes et de désigner l’homme dont elle était éprise, Eugène Baeb : « Je n'étais pas fascinée, je l'aimais », « Il m'a dit qu'il sortirait de prison dans deux ans, il ne m'a jamais parlé d'évasion et il était fasciné par Khider!« 

Baeb a, quant à lui, nié avoir facilité l’évasion de ses co-détenus et a affirmé n’être « pas au courant de ce projet d’évasion ».

Christophe Khider et El Hadj Omar Top risquent la réclusion criminelle à perpétuité.