Mercredi 30 août, l’avocate Marie Dosé a annoncé qu’une plainte a été déposée par l’avocat William Bourdon  pour « menaces de mort » suite à son implication dans l’affaire des biens mal acquis de plusieurs hauts responsables africains et de leurs proches.

Depuis 2010, l’avocat William Bourdon défend l’organisation non-gouvernementale (ONG) Transparency internationale suite à sa plainte pour ces « biens mal acquis » concernant plusieurs individus à la tête de pays africains et leurs proches.

Son avocat Marie Dosé a annoncé mercredi 30 août « ces menaces sont prises au sérieux par le parquet de Paris qui a ouvert immédiatement une enquête dont on ne doute pas de l’efficacité ».

Une enquête préliminaire a été ouverte, elle est diligentée par les policiers de la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire de Paris.

Cette plainte fait suite à un signalement d’une journaliste africaine auprès du plaignant. Selon cette journaliste, Arnaud Wamba Sassou Nguesso, un des fils de Denis Sassou Nguesso, le président du Congo, aurait tenu des propos menaçants.

De son côté, William Bourdon « privilégie évidemment une intoxication ou une fanfaronnade », la plainte ayant été déposé « uniquement en vertu du principe de précaution ».

Au cours des cinq derniers mois, cinq proches du président congolais ont été mis en examen par la justice française. Il s’agit de mettre en lumière les conditions d’acquisition de biens en France par plusieurs dirigeants africains.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom