Flux RSS Juriguide.com
Actualités de la justice, renseignements juridiques, avocats, faits divers et grands procès

Corse : prison ferme après les violences pendant le match Bastia-OL

condamnation prison ferme sc bastia-ol violences
Mardi 16 mai, le tribunal correctionnel de Bastia (Haute-Corse) a rendu son jugement après les violences qui ont émaillé le match de football du 16 avril, opposant le SC Bastia à l’OL, le club de Lyon. Les seize prévenus ont écopé de peines allant jusqu’à quatre mois de prison ferme.

Parmi les condamnés, le directeur des services généraux du club insulaire Anthony Agostini a été condamné à une amende de 750 euros pour avoir pris à parti Anthony Lopes, le gardien de l’OL. Son avocat a annoncé faire appel de cette décision.

Pour les quinze autres personnes qui ont pris part aux échauffourées et qui ont envahi le terrain, les sanctions prononcées par le tribunal vont jusqu’à deux mois de prison ferme et 1 000 euros d’amende assortie d’une interdiction de stade d’une durée de deux ans.

Le 16 avril, des individus avaient envahi le stade et des joueurs adverses ont été agressés. Le match avait dû être interrompu.

Nicolas Bessone, le procureur de la République de Bastia a évoqué des « comportements inadmissibles ».

Juste avant l’examen de cette affaire, Hervé Guitton a été condamné à deux mois de prison avec sursis, une amende de 1 000 euros et une interdiction de stade de 18 mois pour avoir insulté Mario Balotelli.

Alors que le SC Bastia se bat pour rester en Ligue 1, le comportement de ses supporters et de certains membres du personnel donne une bien mauvaise image de la passion sportive.

SOURCE


commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
laisser un commentaire