La banque britannique Barclays sera jugée par un tribunal civil dans le cadre du scandale du taux interbancaire Libor. C’est ce qu’a décidé la Haute Cour de Londres dans l’affaire qui oppose Barclays à la société Guardian Care Homes (GCH).

GCH, gérante de 27 foyers pour personnes âgées ou démunies outre-manche a porté plainte contre la banque Barclays. La banque lui aurait vendu deux produits au taux interbancaire Libor sans la prévenir que ce taux était sous-évaluable par manipulation.

Les deux produits avaient une valeur totale de 70 millions de livres soit près de 87 millions d’euros.
Barclays a réfuté toutes les accusations faites à son encontre et a essayé de stopper les demandes d’indemnisation. La Haute Cour de Londres a cependant décidé que les parties seraient entendues et qu’un procès civil sera engagé et aura lieu fin 2013.

Cela pourrait probablement être une sorte de procès-test qui pourrait être le premier d’une longue série. Le Libor concerne quelques 300.000 milliards de dollars de produits financiers et son influence s’étend jusqu’aux prêts aux ménages et aux sociétés.

Le scandale de la manipulation du taux Libor a déjà coûté la place au président et au directeur général de Barclays qui ont démissionné.