Le porte-parole du candidat Les Républicains (LR) est sous le coup d’une enquête pour fraude fiscale. Ces révélations ont été faites le 14 février par Le Canard enchaîné et confirmé à Reuters par une source judiciaire, cependant Thierry Solère a annoncé vouloir porter plainte contre le journal satirique pour diffamation.

Après François Fillon, c’est au tour de son porte-parole et organisateur de la primaire des Républicains de faire les choux gras de la presse.

D’après Le Canard enchaîné, le député des Hauts-de-Seine est visé par une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour des soupçons de fraude fiscale.

Lancée le 6 septembre 2016, l’enquête fait suite à une plainte de l’administration fiscale après un contrôle en date du mois de juillet de la même année.

Des revenus qui n’apparaissent pas sur les déclarations entre 2010 et 2013 ainsi que la taxe foncière de l’année 2013.

Le quotidien satirique fait état d’un possible conflit d’intérêt entre le député et une firme de traitement des déchets.

La femme de Thierry Solère apparait également dans ce dossier, il serait question d’une omission dans la déclaration d’activité auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) pour sa société de conseil.

Toujours selon le Canard, Thierry Solère salarie sa compagne avec son enveloppe parlementaire, comme François Fillon et son épouse Penelope.

Invité sur le plateau de BFMTV dans la soirée du 14 février, Thierry Solère a annoncé son intention de porter plainte contre le journal pour diffamation.

SOURCE