L’Etat de New-York a porté plainte contre Bank of America (BofA) hier mercreid 24 octobre. L’Etat vise la filiale Countrywide qu’il accuse de fraudes. Une fraude qui aurait coûté près d’un milliard de dollars à deux organismes de refinancement.

La plainte s’inscrit dans la continuité de celles déposées contre Wells Fargo et JPMorgan Chase par les Etats-Unis. Cette fois, BofA est visée dans une affaire de prêts faits à Fannie Mae et Freddie Mac, deux organismes de refinancement immobilier.

Selon le ministre de la Justice, BofA aurait menti plusieurs années durant, en particulier sur la qualité des prêts vendus. Il réclame donc des « dommages et intérêts » à BofA.

Le contrôle de la solvabilité des emprunteurs semble avoir fait défaut dans le système mis en place par la société de prêts hypothéciares Countrywide, achetée en 2008 par Bank of America. Les faits remonteraient à 2007 – 2008.

« Cela s'est traduit par des milliers de prêts hypothécaires frauduleux et défectueux vendus à Fannie Mae et Freddie Mac qui ont débouché sur des défauts de paiement, causant plus d'un milliard de dollars de pertes et de nombreuses saisies immobilières » a déclaré le ministre de la Justice de l’Etat de New-York.

Les plaintes contre BofA ainsi que contre Wells Fargo et JPMorgan Chase sont le résultat du travail de la commission d’enquête établie par le président Barack Obama sur l’affaire des prêts immobiliers à risque qui ont entraîné l’explosion de la bulle immobilière et la crise des « subprimes ».