Mercredi 31 mai, Marcel Campion, surnommé malgré lui le « roi des forains », a été mis en examen dans le cadre de l’enquête sur la grande roue de Paris. Le septuagénaire est poursuivi pour abus de biens sociaux pour un montant de 75 000 euros ainsi que recel de favoritisme pour l’attribution de l’emplacement de cette animation vedette sur la place de la Concorde.

Marie-Alix Canu-Bernard, l’avocate de Marcel Campion, a annoncé cette mise en examen à l’Agence France-Presse (AFP) mercredi 31 mai.

Après plusieurs heures face au juge du pôle financier du parquet de Paris Renaud Van Ruymbeke, le gérant des sociétés Loisirs associés et Fête et loisirs s’est vu mis en examen pour recel de favoritisme et abus de biens sociaux d’un montant de 75 000 euros.

La mairie de la Ville lumière a pris « acte » de cette mise en examen et a assuré continuer à « coopérer pleinement avec les services de police et l’autorité judiciaire ».

A la tête d’un empire des attractions foraines, l’homme âgé de 77 ans est en charge de l’animation de la grande roue de la place de la Concorde depuis 1993, mais il est aussi le promoteur de toutes les fêtes foraines de la capitale et du marché de Noël des Champs-Elysées.

Depuis 2015, la justice s’intéresse au prévenu pour un délit de favoritisme présumé, pour blanchiment de fraude fiscale, abus de biens sociaux et participation à une entente illégale pour  l’attribution de l’emplacement de la grande roue sur la place de la Concorde.

SOURCE