Jeudi 23 novembre, la justice a suspendu l’autorisation commerciale pour deux nouveaux pesticides « tueurs d’abeilles ».

Le tribunal administratif de Nice (Alpes-Maritimes) a ordonné la suspension de l’autorisation de mise en vente sur le marché européen pour deux nouveaux insecticides.

Cette décision est justifiée par la justice, « jusqu’à ce qu’il soit statué au fond sur [leur] légalité ».

L’ordonnance du tribunal explique « le moyen tiré de ce que l’autorisation accordée ne respecte pas le principe de précaution […] est de nature à faire un doute sérieux quant à la légalité de la décision attaquée ».

Le fabricant, Dow Agrosciences, dispose de quinze jours pour faire appel. Une autre audience est prévue dans les mois à venir.

Il s’agit du Closer et du Transform, deux produits développés par le géant américain de l’agrochimie.

Ces dénominations commerciales contiennent du sulfaxador, un insecticide proche des néonicotinoïdes.

Le tribunal administratif niçois a été saisi par l’association de défense de l’environnement Générations futures.

Le 27 septembre, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) avait validé la mise en vente sur le marché européen.

Les apiculteurs avaient tout de suite réagi, ces insecticides étant considérés comme des « tueurs d’abeilles ».

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom