Vendredi 1erjuin, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Alain Soral à plusieurs peines de prison avec sursis assorties d’amendes pour la publication de deux dessins sur le site Égalité et Réconciliation au cours de l’année 2017.

Il s’agit d’une première caricature parue en avril 2017 qui s’appelle « Présidentielles, qui mène le jeu… ». Pour ce dessin, les juges expliquent cette décision car les sujets représentés « sont en réalité contrôlés et manipulés par des personnalités que l’auteur relie clairement à la religion juive », ce qui équivaut à un « appel implicite à la haine, la violence et la discrimination contre les juifs ».

Alain Soral, dont le vrai nom est Alain Bonnet, a été condamné à une peine de quatre mois de prison avec sursis assortie d’une amende d’un montant de 5 000 euros pour cette première publication.

L’autre caricature a été publiée en juillet 2017, toujours sur le site dirigé par M. Soral. Les personnalités sont mises en images dans des corps de cancrelat. Selon le tribunal, il s’agit encore une fois d’un appel à la haine contre la communauté juive, « la référence à un insecte nuisible soulignant la nécessité d’éliminer ce qui est décrit ».

Pour la publication de ce dessin, Alain Soral a été condamné à la même peine que pour la caricature précédente.

Une troisième peine de quatre mois de prison avec sursis et une amende de 5 000 euros a été prononcée à l’encontre du directeur de publication du site controversé pour sa tentative de mettre ces publications sur le dos de deux détenus.

L’homme de 59 ans a déjà un casier judiciaire fourni en condamnations pour négationnisme et provocation à la haine raciale.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.