Mercredi 8 novembre, la cour d’appel de Paris a confirmée l’expulsion de Dieudonné du théâtre parisien de la Main d’Or au motif d’infractions au bail. L’humoriste controversé a également été condamné à deux mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende pour des propos antisémites.

Mercredi 8 novembre, la cour d’appel de Paris a rendu son verdict sur l’affaire qui oppose Dieudonné au théâtre de la Main d’Or.

La cour a ainsi confirmé la décision prise le 29 septembre 2015 en première instance. L’expulsion est exécutoire, elle peut être appliquée dès à présent.

Bonnie Productions, la société de Dieudonné M’Bala M’Bala, a été également condamnée à payer la somme de 280 660 euros d’arriérés locatifs, selon Dominique Cohen Trumer, l’avocat de la SCI Passage d’Or, les propriétaires du théâtre.

Me Coutant-Peyre, l’avocate de l’humoriste, a déjà fait savoir qu’un pourvoi en cassation est envisagé, ce qui n’évitera pas l’expulsion, le pourvoi en cassation n’étant pas suspensif.

La cour d’appel s’est également prononcée sur des propos tenus par Dieudonné au cours d’une représentation en 2014.

En mai 2016, le tribunal correctionnel de Paris avait reconnu sa culpabilité pour les délits de provocation à la haine et injures raciales.

Pour ces propos antisémites, Dieudonné a été condamné à une peine de deux mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom