Flux RSS Juriguide.com
Actualités de la justice, renseignements juridiques, avocats, faits divers et grands procès

Evacuation d’un campement de migrants dans le nord de Paris

camps migrants porte de la chapelle évacuation
Mardi 9 mai, une opération d’évacuation d’un camp de migrants installés à la Porte de La Chapelle a débuté vers six heures du matin. Les migrants concernés sont essentiellement d’origine afghane et africaine.

Les migrants s’étaient installés à proximité du centre d’accueil du XVIIIème arrondissement de la capitale, sous les voies du périphérique et des maréchaux pour la plupart.

Cette opération d’évacuation a commencé avant six heures du matin ce mardi 9 mai. Elle est menée par 350 policiers accompagnés de plusieurs dizaines de « personnels de l’Etat et de ses partenaires », selon la préfecture de police et la préfecture d’Ile-de-France.

Parmi ces partenaires et ses fonctionnaires, on retrouve l’Office français de l’immigration et l’intégration (OFII), Emmaüs Solidarités, des employés de la mairie de Paris ou encore France Terre d’Asile.

Dans le communiqué commun aux deux préfectures, il est précisé à propos de « ces campements illicites », qu’ils « présentent des risques importants pour la sécurité et la santé de leurs occupants comme des riverains ».

Les préfectures rajoutent dans ce communiqué « chacune des personnes concernées se verra proposer une solution d’hébergement provisoire en Ile-de-France et pourra bénéficier d’un diagnostic social et sanitaire. »

Ce lieu avait déjà été évacué en mars. Des tensions entre les communautés avaient mis un terme à l’hébergement provisoire installé à l’entrée du centre d’accueil, jusqu’à cette bagarre qui s’est réglée à coups de couteau entre les belligérants.

SOURCE


commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
laisser un commentaire