Les maisons de retraite avaient fait l’objet d’un rapport scandaleux, publié par la presse, dans lequel elles étaient accusées de frauder et de voler leurs patients. L’Association des directeurs au service des personnes âgées envisage de porter plainte.

Un rapport de la DGCCRF en cause

Les maisons de retraite avaient fait l’objet d’une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) en 2013 qui avait relevé certaines infractions au code de la consommation.

Ce rapport a, lundi 17 mars 2014, été diffusé dans la presse ce qui a provoqué un micro scandale, les maisons de retraite y étant accusées de voler leurs patients et de les tromper. Une accusation forte qui découle directement des conclusions de Bercy.

Du coup, prises de court et considérant faux les résultats de l’enquête, L’Association des directeurs au service des personnes âgées a décidé d’attaquer le ministère des finances, Bercy, en justice.

En particulier, ce que reproche l’association à Bercy est d’avoir divulgué cette étude qui ne correspondrait pas à la réalité puisque seuls les « établissements non habilités à l’aide sociale » auraient été concernés.

Or, ceux-ci sont moins de 20% du total des maisons de retraite en France.