Vendredi 6 avril, le parquet de Villefranche-sur-Saône (Rhône) a ouvert une information judiciaire pour « homicide involontaire par imprudence, négligence, ou manquement à une obligation de sécurité ».

L’ouverture de cette enquête fait suite à la mort d’un garçon de six ans qui a mangé des crêpes alors qu’il était allergique au lactose (produits lactés).

Le jeudi 29 mars, l’école où était scolarisé Jadhen, la jeune victime, avait organisé une fête de carnaval.

Pour le goûter, le personnel avait confectionnait des crêpes, dont la recette contient du lait.

Jadhen en a mangé plusieurs, étant habitué à celles faites par sa famille, qui remplace le lait par de l’eau.

Rapidement, la mère de l’enfant est appelée pour récupérer son fils, qui ne se sent pas bien. En arrivant à l’école, la maman « a tout de suite remarqué » que l’enfant souffrait, « il était déjà en détresse respiratoire », selon les explications du père de Jadhen.

Samedi 31 mars, le père en colère avait livré un témoignage accusateur sur FranceInfo, « pour moi, c’est totalement la faute de la maîtresse », avait-il déclaré, avant de rajouter « ils étaient tous au courant pour l’allergie au lait de vache et ce qu’il faut faire en cas d’urgence ».

Le procureur de la République de Villefranche-sur-Saône a précisé que le jeune garçon est décédé suite à une réaction allergique immédiate et violente, un choc anaphylactique, selon la conclusion de l’autopsie.

SOURCE

1 COMMENTAIRE

  1. Sachant qu’en cas d’allergie avérée le directeur, l’enseignant, les parents et le médecin scolaire doivent signer un PAI (Plan d’accueil Individualisé) où tout est précisé, … je ne comprends pas la phrase de « l’enseignant savait que l’enfant était allergique… » a-t-il été jugé inutile de faire un PAI ? (ce qui est grave) est ce une simple erreur ? Le personnel de l’école était il au courant de l’allergie ?L’enfant savait il qu’il avait un allergie ?

    Ce drame va détruire bien des vies.

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom