Dans ce procès pour fraude fiscale, l’ancien secrétaire d’Etat au commerce extérieur risque un an de prison avec sursis et cinq années d’inéligibilité, selon les réquisitions formulées par le tribunal correctionnel de Paris mercredi 19 avril.

Dans ce procès qui concerne aussi bien Thomas Thévenoud que son épouse, le tribunal correctionnel a requis une peine de un an de prison avec sursis et cinq ans d’ineligibilité à l’encontre de l’ancien secrétaire d’Etat et six mois de prison avec sursis contre sa femme.

En 2014, il avait perdu son poste au gouvernement après seulement neuf jours en fonction, suite à ce scandale politique et financier.

L’homme d’Etat et sa femme sont poursuivis pour avoir omis de déclarer leurs revenus en 2012 et pour avoir rempli leurs déclarations hors-délais pour les années 2009, 2010, 2011 et 2013 à l’administration fiscale.

Thomas Thévenoud a récemment annoncé qu’il ne se présenterait pas aux prochaines élections législatives et qu’il se retirait de la vie politique.

Entre cette affaire et le scandale concernant les époux Cahuzac, le parti socialiste (PS) n’échappe pas à la justice, et ce à quelques jours à peine du premier tour de l’élection présidentielle.

SOURCE