Nouveau scandale ministériel : après Jérôme Cahuzac, c’est le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui est visé. Dans son édition du 8 avril, Libération accuse le ministre de détenir un compte bancaire en Suisse. Laurent Fabius s’est empressé de  démentir ces accusations et de porter plainte contre le quotidien.

Libération évoque un potentiel nouveau scandale au sein du gouvernement, indiquant qu’ « une possible affaire Fabius tétanise l’Elysée ». Selon le quotidien, le ministre des Affaires étrangères possèderait un compte en Suisse. Pour appuyer ces déclarations, le journal utilise Mediapart, le site d’information qui a révélé l’existence du compte bancaire suisse de Jérôme Cahuzac, en décembre 2012. Libération annonce que Mediapart « explore la piste » d’un compte détenu par Laurent Fabius dans « un paradis fiscal ».

L’accusé n’a pas attendu la publication de l’article pour réagir. Dimanche 7 avril, Laurent Fabius a publié un communiqué officiel qui réfute ces accusations : « Je démens formellement la rumeur, relayée par Libération dans son édition du lundi 8 avril, m'attribuant un compte en Suisse. Elle ne repose sur aucun élément matériel et est dénuée de tout fondement ». Le ministre ajoute qu’il a contacté son avocat « pour qu'il engage les procédures juridiques permettant de le démontrer et de faire cesser la diffusion de ces informations fausses et calomnieuses ».

Edwy Planel, le fondateur de Mediapart, a démenti cette information du quotidien l’impliquant. « Libération perd la tête : demain, il transforme en information une rumeur sur Fabius en prétendant démentir une non-information de Mediapart », a-t-il twitté. Et un journaliste du site d’ajouter : « A Mediapart n’existe que ce qui est publié. Le reste n’est que bavardage ».

Libération vient de lancer une nouvelle bombe dont la classe politique au pouvoir se serait bien passée alors que l’affaire Cahuzac bat son plein. Affaire à suivre…