Selon une information du jeudi 8 novembre, l’ex garde des sceaux de la principauté Philippe Narmino a été inculpé pour corruption.

Cet ancien directeur des services judiciaires de Monaco a été mis en examen pour corruption passive, trafic d’influence passif et actif.

Il est poursuivi aux côtés de Dmitri Rybolovlev, le patron de l’AS Monaco, le club de football, qui est lui accusé de corruption active et trafic d’influence actif.

En 2017, le scandale éclate alors que l’oligarque russe avait entamé, plus de deux ans avant, des poursuites judiciaires à l’encontre de Yves Bouvier, un marchand d’art que Dmitri Rybolovlev accuse de lui avoir surfacturé des œuvres d’art pour un montant avoisinant le milliard d’euros.

Dans cette affaire, Me Bersheda, qui défend le plaignant, avait remis son téléphone portable aux services judicaires.

Ainsi, le juge avait accédé à d’autres informations, toutes autant compromettantes, mettant en cause Mr Rybolovlev, mais aussi Philippe Narmino et des cadres de la police de Monaco.

Ainsi, ce dossier avait poussé Mr Narmino vers la porte de sortie, avec une mise en retraite anticipée au mois de septembre 2017.

En outre, cinq personnes avaient été mise en examen au motif de violation du secret de l’instruction, dont l’épouse et le fils de Philippe Narmino, mais aussi Me Bersheda, l’avocate de Dmitri Rybolovlev, lui aussi mis en cause dans ce dossier.

Ce dernier avait été placé en garde à vue mardi 6 novembre, avant d’être remis en liberté avec placement sous contrôle judiciaire.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.