Cyclisme : l’équipe Arkéa visée par une enquête pour dopage

Crédit Mutuel Arkéa cyclisme

Les jours se suivent et se ressemblent pour le Crédit Mutuel Arkéa. Après avoir fait la Une des journaux au cours des dernières années en raison de son projet d’indépendance et des « couacs » associés (rémunérations illégales des dirigeants, manifestations obligatoires…) voici que l’équipe cycliste sponsorisée par la banque bretonne fait aujourd’hui les gros titres en raison d’une affaire de dopage.  

Un tour de France pour le moins singulier. Alors que les yeux des aficionados sont braqués sur le vainqueur du Tour, Tadej Pogacar, en raison de sa performance « absolument incroyable », pour reprendre les mots de Lance Armstrong, et des soupçons de dopage qui pèsent sur le slovène depuis son sacre, une autre équipe, française cette fois, est dans le viseur des autorités pour des raisons similaires.

Si l’équipe sponsorisée par le Crédit Mutuel Arkéa n’a pas brillé par ses performances durant le Tour – classée 12e sur 22 à l’issue de la compétition – celle-ci fait aujourd’hui les gros titres en raison des soupçons de dopage qui pèsent sur certains de ses coureurs, parmi lesquels son leader colombien, le très connu Nairo Quintana et son frère, Dayer.

Ces derniers ont en effet été la cible d’une enquête préliminaire menée par l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (Oclaesp) durant laquelle un certain nombre de perquisitions ont été menées à l’hôtel de l’équipe – d’après certaines sources, le président du Crédit Mutuel Arkéa, Jean-Pierre Denis y était d’ailleurs présent. Cette enquête préliminaire s’est achevée le dimanche 20 septembre par le placement en garde à vue de deux individus. Si leur nom n’a pas été communiqué par le parquet de Marseille qui s’est saisi de l’affaire, il s’agirait, selon nos confrères du journal Le Parisien, de l’un des médecins de l’équipe et du kiné espagnol de son leader colombien, tandis que les frères Quintana ont quant à eux été auditionnés.

Si l’enquête vise « une petite partie de l’équipe des coureurs », celle-ci a d’ores et déjà abouti à « la découverte de nombreux produits de santé dont des médicaments dans leurs affaires personnelles, mais également et surtout une méthode pouvant être qualifiée de dopante » a ainsi précisé la procureure Dominique Laurens, rappelant au passage que les suspects encourent une peine de cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.

La direction de l’équipe dépassée ?

De son côté, le manager général de l’équipe, Emmanuel Hubert, précise que « l’équipe, son manager général ainsi que son staff, actuellement cités dans les médias ne sont absolument pas mis en cause et en conséquence ne sont tenus informés d’aucun élément de près ou de loin, relatif au déroulement de l’enquête, qui je le rappelle ne vise ni l’équipe, ni son staff directement » et pointe du doigt l’« entourage proche non salarié » des joueurs impliqués, notamment celui de sa star, Nairo Quintana.

Des mots qui sonnent comme un aveu d’impuissance de la part du coach. Ce dernier n’étant vraisemblablement pas en mesure de maîtriser l’environnement de ses coureurs durant l’une des compétitions les plus importantes de la saison, si ce n’est la plus importante. Cherchant à faire briller son équipe à tout prix, le Crédit Mutuel Arkéa avait mis les petits plats dans les grands pour enrôler la star colombienne en 2019 : salaire annuel de 2,5 millions d’euros, recrutement de son frère, Dayer Quintana, et de deux de ses plus fidèles coéquipiers, Winner Anacona et l’Italien Diego Rosa… « La direction sportive a fait le choix de recruter des coureurs dont je suis proche. Pour moi, c’est très important », déclarait d’ailleurs la star colombienne à l’époque.

Un an plus tard, la direction pourrait bien s’en mordre les doigts, elle qui, poussée par le désir insatiable du président de la banque, Jean-Pierre Denis, de faire briller la marque « Arkéa » — un objectif faisant partie de sa stratégie globale d’indépendance vis-à-vis du Crédit Mutuel — voit encore une fois celle-ci entachée d’un scandale.

1 COMMENTAIRE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.