Musées à Perpignan : la justice suspend la réouverture

Lundi 15 février, le tribunal administratif de Montpellier (Hérault) a suspendu les arrêtés municipaux permettant l’ouverture de plusieurs musées à Perpignan (Pyrénées-Orientales, PO).

Ces arrêtés avaient été pris quelques jours auparavant par Louis Aliot, le maire Rassemblement national (RN) de la cité catalane.

Ainsi, quatre musées à Perpignan avait recommencé à recevoir du public malgré la crise sanitaire.

Le préfet du département des PO avait immédiatement réagi en saisissant en référé la justice.

Le juge du tribunal administratif montpelliérain a justifié sa décision en s’appuyant sur le décret gouvernemental pris le 29 octobre 2020, qui ordonne la fermeture des lieux culturels et des musées.

Dans un communiqué, le tribunal précise que le maire ne peut « procéder lui-même » à l’ouverture des lieux en question, « les circonstances invoquées par la commune, tirées de la mise en place de protocoles sanitaires particulièrement strict diminuant ainsi fortement le risque de transmission du virus dans ces établissements ou d’une évolution favorable du contexte sanitaire, si elles sont susceptibles de remettre en cause l’appréciation portée par le premier ministre sur la fermeture de ce type d’établissement, ne permettent pas à un maire de procéder lui-même à cette ouverture ».

Sur le réseaux sociaux, Louis Aliot a déclaré regretter « cette décision qui éloignera encore un temps nos concitoyens durement éprouvés par cette crise sanitaire ».

Au cours de l’audience, l’édile avait clamé : « les autorités locales et singulièrement la mairie de Perpignan sont à même d’évaluer ce qui est dangereux et ce qui ne l’est pas ».

De son côté, le représentant du préfet avait souligné la gravité de la situation sanitaire, avec 159 cas à Perpignan, « un record d’hospitalisations ».

Une semaine avant cette décision du tribunal, Roselyne Bachelot, ministre de la culture, avait regretter « des initiatives purement politiciennes qui ne défendent pas la cause de la culture », précisant que les musées ouvriraient « quand nous aurons une décrue ».

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.