La ville de New York saisit la justice contre des sociétés pétrolières

Times Square is a major commercial intersection in the borough of Manhattan in New York City, at the junction of Broadway and Seventh Avenue and stretching from West 42nd to West 47th Streets. The extended Times Square area, also called the Theatre District, consists of the blocks between Sixth and Eighth Avenues from east to west, and West 40th and West 53rd Streets from south to north, making up the western part of the commercial area of Midtown Manhattan.

Jeudi 22 avril, la ville de New York a déposé une plainte à l’encontre de plusieurs compagnies pétrolières importantes : BP, Royal Dutch Shell et ExxonMobil.

La municipalité américaine leur reproche de « tromper » les consommateurs en « exagérant leurs investissements dans les énergies propres ».

Dans la plainte de 97 pages, la ville de New York accuse ces compagnies « d’amplifier les bienfaits pour le climat » des produits issus de l’hydrogène, du gaz naturel ou des biocarburants.

En outre, l’API, la fédération des professionnels du secteur, est également mise en cause dans ce dossier.

Elle est accusée de « présenter de façon erronée » les différents impacts climatiques liés aux énergies fossiles.

Hasard du calendrier ou pas, cette plainte a été déposée le jour de l’ouverture du sommet climatique virtuel voulu par Joe Biden, le président des États-Unis.

Bill de Blasio, le maire de New York, a expliqué dans un communiqué que la lutte contre le changement climatique inclut également de « s’attaquer à certaines des plus grandes entreprises polluantes pour publicité mensongère et greenwashing ».

Lorelei Salas, qui est employé au département de protection des consommateurs et des travailleurs de la ville, a précisé : « lorsque des compagnies pétrolières présentent leurs produits avec des mots comme +plus écologiques+ ou +plus propres+, tout en omettant de divulguer les effets réels de ces produits, cela nuit à la capacité des consommateurs à prendre des décisions éclairées ».

Cette plainte n’est pas la première affaire de ce type initiée par la ville américaine.

En janvier 2018, la municipalité avait déjà saisi la justice à l’encontre de Shell, ConocoPhillips, ExxonMobil, Chevron et BP.

Il était question de leur responsabilité dans le changement climatique, mais la plainte a été rejetée début avril en appel.

En 2019, la ville de New York avait aussi perdu un procès contre la compagnie pétrolière ExxonMobil pour des accusations de tromperie.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.