Le tortionnaire de Cleveland, qui a séquestré pendant plus de dix ans dans sa maison trois Américaines, doit être entendu par le juge ce jeudi. Ce dernier doit valider ou non un accord qui lui permettrait d'éviter la peine de mort.

Lors de sa dernière comparution, Ariel Castro a plaidé coupable pour la séquestration de trois Américaines dans sa maison de Cleveland en Ohio (nord) durant une décennie. Il devrait prendra la parole pour évoquer ses crimes lors d'une audience ce jeudi, consacrée à fixer sa peine.

Un accord pour éviter la peine de mort à Castro

Vendredi 26 juillet dernier, le tortionnaire de Cleveland a plaidé coupable dans le cadre d’un accros avec l’accusation. Cela pourrait lui permettre d’échapper à le peine de mort. Ariel Castro serait alors condamné à une peine de prison à vie sans possibilité de libération anticipée.

Durant cette même audience, l’accusation présentera des preuves des abus endurés par les otages de Castro. Les trois victimes, Michelle Knight, 32 ans, Amanda Berry, 27 ans, et Gina DeJesus, 23 ans ne devraient pas assister à l’audience.