Selon une source judiciaire en date du dimanche, deux individus qui appartiennent à la même famille ont été mis en examen après avoir été présentés à un juge d’instruction samedi 3 novembre.

Suite à la mise en ligne d’une vidéo d’allégeance à Daesh (acronyme du groupe terroriste État islamique), deux jeunes hommes mis en examen sont poursuivis au motif d’« association de malfaiteurs terroristes formée en vue de préparation d’un ou plusieurs crimes d’atteintes aux personnes ».

Âgés de dix-neuf et vingt-deux ans, l’un des deux accusés a été placé en détention provisoire tandis que le second est placé sous contrôle judiciaire.

Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris suite à la diffusion d’une vidéo montrant un individu qui prête allégeance au groupe terroriste État islamique.

Mardi 30 octobre, sept membres d’une famille d’origine syrienne avaient été interpellés au Mans dans la Sarthe, dans le cadre de l’enquête préliminaire.

Suite à la diffusion de la vidéo en question, le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

Jeudi 1ernovembre, les gardes à vue de quatre personnes a été levées. Dans la nuit de vendredi à samedi, une autre garde à vue a été levée.

Une source proche de l’enquête a précisé que ces investigations doivent « déterminer qui est l’individu qui prête allégeance à l’État islamique », mais qu’il n’était pas question « à ce stade d’un projet d’attaque ».

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.