Mardi 12 décembre, Jean-Luc Codaccioni, une personnalité corse fichée au grand banditisme, est mort des suites de ses blessures.

La semaine dernière, il avait été pris pour cible au cours d’une fusillade en plein aéroport de Bastia.

Antoine Quilichini, lui aussi fiché au grand banditisme, est mort sur le coup à l’aéroport alors qu’il était venu chercher Jean-Luc Codaccioni.

Ce dernier avait une permission de sortie dans le cadre de sa détention à la maison d’arrêt de Borgo en Haute-Corse.

La fusillade a eu lieu alors que Jean-Luc Codaccioni rentrait de cette permission de sortie qui devait être effectuée hors de l’ile de beauté.

Selon Caroline Tharot, la procureure de la République de Bastia, un troisième individu a été légèrement blessé au cours de la fusillade. Cet homme ne semblait pas visé par l’attaque.

Agé de 54 ans, Jean-Luc Codaccioni était un ancien responsable de sécurité en Afrique pour le PMU.

En février 2016, il a écopé d’une peine de quatre ans de prison  pour association de malfaiteurs. Il était question de la préparation du meurtre en bande organisée de Jean-Claude Colonna.

Après cette fusillade qui a coûté la vie aux deux hommes fichés au grand banditisme, la juridiction interrégionale spécialisée de Marseille est en charge de mener l’enquête ouverte aux motifs d’« assassinat en bande organisée et tentative d’assassinat en bande organisée ».

SOURCE

 

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.