Selon une information de l’Agence France-Presse (AFP) en date du samedi 7 septembre, l’agent de mannequins français Jean-Luc Brunel est accusé de viol par une ancienne top model.

Dans le courrier adressé à Rémy Heitz, le procureur de la République de Paris, la victime présumée, une femme âgée de 46 ans et de nationalité néerlandaise, accuse ce proche du financier Jeffrey Epstein de l’avoir droguée et violée dans les années 90.

Elle explique qu’elle était à peine majeure et vivait dans un appartement des beaux quartiers à Paris avec plusieurs mannequins.

Dans ce logement situé près des Champs-Élysées, se déroulaient « quotidiennement » des soirées en compagnie « de riches hommes d’affaires qui étaient accompagnés de très jeunes filles », explique la plaignante.

Le parquet de Paris n’a pas souhaité donner plus d’information à l’AFP « sur les investigations réalisées à ce stade ».

Anne-Claire Le Jeune, l’avocate de la victime présumée, a déclaré : « les faits étant prescrits, ma cliente sait que son témoignage ne pourra pas aboutir à des poursuites contre M. Brunel. Mais elle a souhaité quand même témoigner, afin de faire avancer l’enquête ».

Jean-Luc Brunel est mis en cause dans le cadre de l’affaire de Jeffrey Epstein, ce financier qui s’est suicidé cet été alors qu’il était accusé d’avoir entretenu des relations sexuelles avec des mineures de moins de quinze ans.

Depuis le mois d’août dernier, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « agressions sexuelles » et « viols » en parallèle de la procédure américaine.

Virginia Giuffre, une des plaignantes américaines, a annoncé avoir été contraintes d’avoir des relations sexuelles avec le Français.

En outre, deux autres victimes présumées, qui accusent le septuagénaire d’agressions sexuelles, ont pu être auditionnées par les enquêteurs français, selon Le Parisien, en dépit de la prescription des faits en question.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.