Mardi 4 septembre, le procès des trois skinheads accusés du meurtre de Clément Méric s’est ouvert devant la cour d’Assises de Paris.

Clément Méric, un étudiant avait été tué par une bande de skinheads le 5 juin 2013 après une altercation entre un groupe de skinheads et quelques militants antifascistes dans les rues de la capitale.

A l’occasion d’une vente privée de vêtements organisée dans Paris, les deux groupes se sont faits face et la situation a très vite dégénéré.

Après un échange d’insultes, les coups partent et le jeune Clément Méric, âgé de 18 ans au moment des faits, est atteint au niveau du visage à plusieurs reprises.

Un poing américain aurait été utilisé au cours de la rixe.

L’étudiant en sciences politiques, qui venait de recevoir des soins contre la leucémie dont il était atteint, succombera le lendemain des faits des suites d’une hémorragie cérébrale.

Mardi 4 septembre, l’ouverture du procès aux assises a été retardé par l’absence d’un des prévenus, Samuel Dufour, qui s’est finalement présenté à la justice dans l’après-midi après une matinée d’attente.

Ce boulanger de vingt-cinq ans et son complice présumé, Esteban Morillo, un agent de sécurité également âgé de vingt-cinq ans, sont accusés de violences en réunion « ayant entraîné la mort sans intention de la donner ».

Pour de tels faits, les suspects encourent une peine de prison pouvant atteindre vingt ans de réclusion criminelle.

Un autre skinhead âgé de vingt-neuf ans, Alexandre Eyraud, est poursuivi pour violences aggravées, il risque jusqu’à cinq années de prison.

Cette affaire avait ému l’opinion publique, lundi 3 septembre, une manifestation a eu lieu à Paris pour réclamer la « vérité » sur cette sombre affaire.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.