Mercredi 17 juillet, le trafiquant de drogue mexicain El Chapo a été condamné à la perpétuité par un juge fédéral de New York.

Joaquin Guzman, âgé de 62 ans, a passé un quart de siècle à la tête d’un cartel qui contrôlait notamment le trafic de drogue.

Sur cette période, une estimation évoque au moins de 1 200 tonnes de cocaïne importées par son cartel, à destination des États-Unis.

La justice américaine a reconnu El Chapo coupable de dix chefs d’accusation tels que « trafic de cocaïne », « organisation d’une entreprise criminelle » ou encore « blanchiment ».

En outre, l’accusation a démontré l’implication du narcotrafiquant dans la mort d’au moins vingt-six personnes.

Certains ont été torturés avant d’être abattus, il s’agissait aussi bien de membres de cartels rivaux, que de policiers et même des membres de sa propre famille.

Avant l’énoncé de la peine, El Chapo s’est exprimé face au juge, dénonçant avoir été « torturé physiquement, psychologiquement et mentalement vingt-quatre heures par jour », avant d’ajouter « la justice n’a pas été rendue. Les États-Unis ne valent pas mieux que tous les autres pays que vous ne respectez pas ».

Après l’énoncé de la peine, Richard Donoghue, le procureur fédéral de Brooklyn a déclaré : « cette peine est significative et bien méritée ».

Ariana Fajardo Orshan, son homologue de Miami, a expliqué « c’est la seule peine qui pouvait être prononcée pour quelqu’un qui a passé sa vie à empoisonner les rues de notre pays ».

Mike Driscoll, du bureau du FBI à New York, a également commenté l’affaire : « nous voulons que ce dossier serve d’avertissement », avant d’ajouter que les États-Unis font un maximum « pour poursuivre les chefs de ces cartels et leur faire payer les dégâts qu’ils font dans notre pays tous les jours ».

Jeffrey Lichtman, l’avocat d’El Chapo, a dénoncé un « spectacle », une « inquisition », malgré une sentence « inévitable ».

Il va faire appel de cette condamnation.

Le condamné devrait être incarcéré à l’Administrative Maximum Facility, une prison isolée dans le Colorado, à Florence.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.