Selon une information de l’Agence France-Presse (AFP) en date du jeudi 25 avril, Jean-Claude Romand est libérable dès ce jour, après avoir passé vingt-six ans en prison.

Cette décision de la cour d’appel de Bourges (Cher) devra être mise en exécution avant le 28 juin prochain.

Toutefois, il est interdit à l’homme âgé de 64 ans de contacter les victimes et de se rendre dans certaines régions en plus du port d’un bracelet électronique.

Me Jean-Louis Abad, l’avocat du détenu, a précisé à l’AFP, concernant sa sortie de prison, que « c’est imminent mais sans doute pas aujourd’hui ».

En février dernier, le tribunal d’application des peines de Châteauroux (Indre) avait rejeté sa demande de liberté conditionnelle.

Dans un communiqué, Stéphanie Aouine, procureure de la République, avait expliqué ce refus : « en dépit de son parcours d’exécution de peine satisfaisant, les éléments du projet présenté et de sa personnalité ne permettent pas, en l’état, d’assurer un juste équilibre entre le respect des intérêts de la société, des droits des victimes et de la réinsertion du condamné ».

Jean-Claude Romand avait été condamné à la perpétuité en 1996 pour avoir tué cinq membres de sa famille avant de tenter de mettre fin à ses jours.

Depuis 2015, il était libérable après la période de sûreté de vingt-deux ans, ce qui porte à vingt-six années de détention au total.

En 1993, ce fait divers sordide avait fait la une des médias.

Après s’être fait passer pour un médecin de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pendant des années, criblé de dette et enfoncé dans un mensonge incommensurable, Jean-Claude Romand finit par tué ses parents, sa femme et ses deux enfants âgés de cinq et sept ans.

Deux jours après cette tuerie familiale, il tente de se suicider en avalant une quantité importante de barbituriques après avoir incendié son domicile.

Ce drame avait inspiré un livre, L’Adversaire, écrit par Emmanuel Carrère, puis une adaptation au cinéma en 2002, réalisé par Nicole Garcia.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.