Selon une information du Monde, confirmée de source judiciaire, Tsunekazu Takeda, le président du comité olympique japonais, a été mis en examen à Paris en décembre 2018 au motif de « corruption active » dans le cadre de l’affaire de l’attribution des JO à Tokyo (Japon) en 2020.

Le parquet national financier (PNF) avait ouvert une enquête sur l’attribution des JO de Rio (Brésil) en 2016 et ceux de Tokyo 2020, suite à la découverte d’un système de corruption tentaculaire, alors que les investigations portaient sur le dopage d’athlètes russes.

En mai 2016, le PNF ouvre une enquête sur des transactions financières au profit de Black Tidings, une société liée à Papa Massata Diack (PMD), déjà mis en cause dans plusieurs dossiers de corruption.

Le montant de ces paiements, effectués au cours de la campagne victorieuse de Tokyo en 2013, atteint deux millions d’euros.

Début 2017, des magistrats japonais avaient interrogé Tsunekazu Takeda à la demande de la justice française.

En septembre 2016, des juristes mandatés par le Comité olympique japonais au moment du scandale, avaient blanchi l’accusé.

Ils avaient reconnu tout de même l’incapacité à mener des investigations en profondeur.

Il était question de « rémunérations légitimes d’un consultant » selon la conclusion de l’administration olympique du Japon, qui a déclaré ne pas être en connaissance des liens entre Black Tidings et PMD, ni que cette société était basée à Singapour.

Papa Massata Diack aurait perçu des pots-de-vin à hauteur de plusieurs millions d’euros sur des contrats en rapport avec les candidatures de Tokyo pour 2020 et Rio pour 2016.

Alors qu’il vit au Sénégal, la France a émis un mandat d’arrêt international à l’encontre de l’ancien consultant.

Son père, Lamine Diack, est lui aussi mis en examen au motif de corruption. Il ne lui est pas possible de quitter le territoire français depuis.

La compétence de la justice hexagonale est évidente comme des fonds en question auraient été blanchies en France.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.