Lundi 17 septembre, dix individus comparaissent devant la cour d’assise des Bouches-du-Rhône dans le cadre de l’affaire Hélène Pastor, la milliardaire monégasque assassinée à Nice en mai 2014.

La durée du procès ne devrait pas excéder cinq semaines.

Sur le banc des accusés, on retrouve Wojciech Janowski, consul honoraire de Pologne et gendre de la milliardaire assassinée, qui est soupçonné d’être le commanditaire.

Gérard Baudoux, l’avocat de Gildo Pastor, le fils de la victime, a expliqué : « si l’on en croit certaines déclarations qui ont été faites, le plan qui avait été imaginé, fomenté, c’était dans un premier temps de se débarrasser d’Hélène Pastor », avant de rajouter « et puis ensuite de faire disparaître Gildo Pastor de manière à ce que l’ensemble de la fortune revienne à Sylvia dans un premier temps, et à celui qui, semble-t-il, gérait la fortune de Sylvia, c’est à dire Janowski ».

Ce dernier avait reconnu les faits au cours de sa garde à vue avant de se rétracter. Selon ses déclarations, son coach sportif, Pascal Dauriac, se serait chargé de recruter les tueurs, issus du milieu marseillais.

Le commanditaire présumé est depuis incarcéré aux Baumettes, l’établissement pénitentiaire de Marseille.

Défendu par Éric Dupond-Moretti et Luc Febbraro, l’homme âgé de 64 ans encourt une peine de prison à perpétuité.

Le 6 mai 2014, Hélène Pastor et Mohamed Darwich, son chauffeur ont été la cible d’un tireur armé d’un fusil de chasse et de son complice devant l’hôpital l’Archet, dans les hauteurs de Nice.

La milliardaire âgée de 77 ans et son chauffeur succombent quelques jours plus tard à l’hôpital.

Rapidement, la vidéosurveillance permet d’identifier deux suspects et cette piste mène au commanditaire présumé, Wojciech Janowski, qui ne cesse de clamer son innocence depuis sa cellule de prison.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.