Mardi 26 février, la justice anglaise a ordonnée l’extradition de l’homme d’affaires Alexandre Djouhri.

Cette décision de Vanessa Baraitser, la présidente de la cour, fait suite à l’audience qui a eu lieu devant la Westminster Magistrates’Court à Londres il y a un mois.

Alors que la défense d’Alexandre Djouhri soutient l’hypothèse opposée, il « n’existe pas de preuves, ou pas suffisantes, que les autorités françaises ont manipulé ou usé de procédures pour oppresser ou porter préjudice de manière injuste à M. Djouhri », d’après les attendus du jugement.

Cependant, les avocats de l’homme d’affaires franco-algérien ont tout de suite fait appel.

Ainsi, Alexandre Djouhri, âgé de 60 ans, ne peut quitter Londres, astreint par son contrôle judiciaire.

Un délai de plusieurs mois pourrait s’avérer nécessaire avant la tenue d’une nouvelle audience.

Poursuivi en France pour « corruption » et « détournements de fonds publics » dans le cadre de l’affaire de l’argent libyen, le suspect faisait l’objet d’un mandat d’arrêt quand il a été arrêté à Londres en janvier 2018.

Après le versement d’une caution d’un montant d’un million de livres, l’équivalent de 1,16 million d’euros, Alexandre Djouhri a pu être libéré et placé sous contrôle judiciaire.

Le 23 février, les avocats de l’homme d’affaires ont envoyé une demande d’annulation du mandat d’arrêt au procureur du Parquet national financier (PNF), suite aux problèmes de santé de ce dernier, sans succès.

Le sexagénaire est accusé d’avoir participé à la vente d’une villa dans des conditions douteuses.

Dans ce dossier, l’ancien ministre Claude Guéant a été mis en examen pour « blanchiment » et « faux », ainsi que l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy, poursuivi pour « recel de détournement de fonds publics libyens », « corruption passive » et « financement illégale de campagne électorale ».

Alexandre Djouhri réfute ces accusations : « il n’y a aucune preuve et je n’ai rien à voir avec cette histoire de villa ».

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.