Jeudi 18 juillet, le tribunal antiterroriste de Salé, au Maroc, a condamné à la peine de mort les trois principaux suspects du double assassinat des deux touristes scandinaves.

Les jeunes femmes Maren Ueland, 28 ans et Louisa Versterager, 24 ans, ont été tuées et décapitées alors qu’elles campaient dans la région du mont Toubkal en décembre 2018.

Les montagnes du haut-Atlas, dans le sud du Maroc, attirent chaque année de nombreux randonneurs, avec son sommet qui culmine à 4 167 mètres.

Une vidéo des assassinats et d’une déclaration d’allégeance à l’organisation terroriste État islamique (EI) avait été diffusée sur les réseaux sociaux par l’un des trois condamnés.

Cependant, l’EI n’a pas revendiqué cette attaque.

Abdessamad Ejjoud, âgé de 25 ans, a reconnu avoir organisé les assassinats, accompagnée de ses deux complices, Rachid Afatti, 33 ans, qui avait filmé et diffusé des images de la scène, et Younès Ouaziyad, âgé de 27 ans.

Au cours de la dernière audience, les trois condamnés à mort ont prononcé la même phrase face aux juges : « il n’y a de Dieu que Dieu (…) Qu’il me pardonne ».

Dans cette affaire, vingt-quatre personnes étaient poursuivies pour « constitution d’une bande terroriste », « apologie du terrorisme » et « atteinte à la vie de personnes avec préméditation », dont Kevin Zoller Guervos, un Hispano-Suisse.

Ce dernier a écopé d’une peine de vingt ans de prison au motif de « constitution de bande terroriste ».

Les juges ont condamné les vingt autres prévenus à des peines de prison de cinq ans à la perpétuité.

Les trois condamnés à mort et un autre prévenu devront également payer deux millions de dirhams, l’équivalent de 190 000 euros, aux parents de Maren Ueland, au titre de dédommagements.

En outre, le tribunal n’a pas reconnu la « responsabilité morale » du Maroc, à qui la famille de Louisa Vesterager réclamait 10 millions de dirhams.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.