Mardi 26 février, un tribunal australien a annoncé la culpabilité de George Pell pour des faits d’agression sexuelle et attentat à la pudeur sur mineur.

Ces faits se sont déroulés dans la sacristie de la cathédrale Saint-Patrick, située à Melbourne, et datent des années 90, les victimes étaient deux enfants de chœur âgés de 12 et 13 ans à l’époque des faits. L’un d’eux est décédé en 2014.

Le tribunal de Melbourne a reconnu George Pell coupable le 11 décembre 2018.

Une audience est prévue mercredi, la sanction infligée au cardinal n’a pas encore été fixée.

Cependant, il encourt une peine pouvant atteindre cinquante ans de réclusion.

Ainsi, le numéro trois du Vatican est le plus haut responsable de l’église catholique condamné pour pédophilie.

George Pell avait pris congé de ses fonctions au Vatican pour préparer le procès, mais il était toujours en charge du secrétariat pour l’économie sur le papier.

L’homme de 77 ans avait nié ces accusations pendant le premier procès qui a eu lieu en septembre 2018, au cours duquel le jury n’avait pas réussi à prendre une décision.

Le 11 décembre dernier, le cardinal australien a été reconnu coupable à l’issue d’un second procès.

Au même moment, le Vatican annoncé un remaniement du Conseil des cardinaux (C9), dont George Pell faisait partie.

Le tribunal avait pris une « ordonnance de suppression » (suppressing order), une mesure qui interdit toute mention de l’affaire aux médias.

Ce silence avait pour but de protéger le jury d’un autre procès pour lequel George Pell devait être poursuivi pour d’autres motifs.

La décision prise par l’accusation de renoncer à ce nouveau procès a permis de révéler cette affaire au public.

Cette condamnation intervient quelques jours après la conférence du Saint-Siège sur la thématique de la lutte contre les abus sexuels commis au sein de l’église catholique.

Les avocats de l’accusé ont déjà fait savoir qu’ils vont faire appel.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.