Mercredi 8 août, l’association de lutte contre la corruption Anticor a déposé une plainte complémentaire au motif de « prise illégale d’intérêt » à l’encontre d’Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Elysée.

Cette plainte complémentaire fait suite aux nouvelles révélations faites par Mediapart lundi 6 août sur les rapports entre l’actuel numéro deux du palais présidentiel et l’armateur MSC.

Déjà au printemps, Mediapart avait révélé des informations sur Alexis Kohler qui avait permis au Parquet national financier (PNF) l’ouverture d’une enquête pour « corruption passive », « prise illégale d’intérêt » et « trafic d’influence ».

Selon les informations de Mediapart, Alexis Kohler a approuvé en 2011, des accords en tant que haut-fonctionnaire, avec MSC, une compagnie fondée et dirigée par des membres de sa famille maternelle.

Alors que le bras droit du président Emmanuel Macron occupait un poste de représentant de l’État au sein du conseil d’administration de STX France, l’entité en charge de la gestion des chantiers navals de Saint-Nazaire, l’armateur MSC était son client le plus important.

Depuis 2017, Alexis Kohler a occupé le poste de directeur financier de la section croisières de l’armateur.

L’association Anticor lui reproche notamment de ne pas avoir fait part des relations familiales qui unissent le suspect à la compagnie MSC alors qu’il a validé de nombreux accords et signé autant de contrats à l’avantage de l’armateur Suisse-Italien.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.