Vendredi 24 août, la Cour suprême du Chili a ordonné la saisie de biens qui appartenaient à l’ancien dictateur Augusto Pinochet « pour un montant équivalent à 1 621 554 dollars ».

En 2017, les héritiers de l’ex-dictateur, qui a été à la tête du Chili entre 1973 et 1990, a pu récupérer des avoirs et biens pour un montant d’environ cinq millions d’euros.

La justice chilienne avait ordonnée la saisie de ces valeurs et biens en 2004.

Suite à la décision de restituer les biens à la veuve et aux cinq enfants de Pinochet, l’État s’était aussitôt pourvu en appel.

Cependant, cette décision définitive de la haute instance juridique penche plutôt en faveur des héritiers du clan Pinochet qui pourront ainsi conserver une grande partie de cet héritage controversé, au détriment de l’État.

Au Chili, cette enquête a permis de révéler les différentes manœuvres financières de l’ex-dictateur, grâce entre autres à la complicité de certains dirigeants et responsables de l’époque.

Augusto Pinochet avait réussi à dissimuler des sommes importantes, qui se chiffrent en millions de dollars, au sein de la banque Riggs aux États-Unis.

Les investigations ont mis à jour des centaines de comptes bancaires secrets qui ont servi à Pinochet de dissimuler environ 20 millions de dollars depuis 1981.

Pour y parvenir, l’ex-dictateur utilisait des pseudonymes tels que John Long ou Daniel Lopez, des identités alternatives et il déformait son nom pour des variantes comme José Ramon Ugarte ou Augusto P. Ugarte.

En 2005, la banque Riggs, qui avait reconnu avoir dissimulé ces comptes bancaires, a dû s’acquitter d’une amende de 16 millions de dollars.

Mort en 2006 à l’âge de 91 ans à la suite d’un infarctus, l’ex-dictateur Augusto Pinochet a marqué l’histoire de son pays par la violence et les méthodes qu’il permettait.

Ainsi, plus de 38 000 personnes ont été torturées et 3 200 ont disparu ou ont été tué pendant la dictature de Pinochet au Chili.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.