Lundi 7 octobre, plusieurs pilotes d’une compagnie américaine, Southwest Airlines, ont annoncé attaquer en justice le constructeur aéronautique américain Boeing.

Les pilotes de cette compagnie texane accuse le constructeur américain de les avoir « délibérément trompés » sur le modèle Boeing 737 MAX, qui ne vole plus depuis deux crashs.

En effet, deux crashs ont eu lieu en octobre 2018 en Indonésie et en mars 2019 en Ethiopie, ce modèle a connu des avaries responsables de la mort de plus de 350 personnes.

Suite à la plainte déposée dans la ville texane de Dallas, le capitaine Jonathan Weaks, qui préside l’Association des pilotes de Southwest Airlines (SWAPA), a expliqué : « il faut que nous puissions faire confiance à Boeing quant à la divulgation sincère des informations nécessaires au fonctionnement de nos avions en toute sécurité », « dans le cas du 737 MAX, ça n’a absolument pas été le cas ».

D’après la plainte, le constructeur américain aurait menti en prétendant que l’avion en question était en état de navigabilité.

Concernant les deux crashs en 2018 et 2019, l’enquête préliminaire a démontré des difficultés à contrôler les appareils à la suite de l’activation du système de gestion antidécrochage MCAS.

Cloué au sol depuis le printemps, la compagnie aérienne a annulé plus de 30 000 vols, avec un manque à gagner pour les pilotes évalué à plus de 100 millions de dollars.

Cet appareil pourrait reprendre le transport de passagers en 2020.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.