Mardi 5 mars, le tribunal de Tokyo a annoncé la mise en liberté de Carlos Ghosn, l’ancien numéro un de l’alliance automobile Renault-Nissan, poursuivi au motif d’abus de confiance suite à son arrestation le 17 novembre 2018.

Cette remise en liberté est assortie de conditions : Carlos Ghosn devra s’acquitter d’une caution d’un montant de 1 milliards de yens, l’équivalent de 8 millions d’euros.

En outre, l’homme d’affaires franco-libano-brésilien a l’interdiction de quitter le Japon, afin d’éviter qu’il tente de fuir la justice, et des dispositions ont été mises en place pour qu’aucune preuve ne soit détruite.

Il est important de préciser que les conditions exactes de cette libération ne sont pas connues.

De manière générale au Japon, ces libérations sont possibles après les aveux de l’accusé, et sous réserve de respecter les conditions imposées par le tribunal, à savoir l’obligation de résider à une adresse connue des services, aller aux convocations, ne pas détruire des éventuelles preuves et des mesures similaires.

Il s’agit de la troisième demande de remise en liberté, les deux premières ayant été refusées.

Par ailleurs, le bureau des procureurs a fait appel de cette décision.

Déjà le 10 décembre, l’ancien PDG du groupe automobile avait été libéré par le tribunal, avant d’être mis en examen pour avoir minoré ses revenus aux autorités nippones le même jour, et donc il était resté en prison.

Le 11 janvier, une nouvelle demande de libération n’a pu aboutir pour les mêmes raisons, auxquelles s’ajoutent le chef d’accusation d’abus de confiance aggravé.

Lundi 4 mars, le nouvel avocat de Carlos Ghosn, Junichiro Hironaka, avait proposé des « mesures assurant que les activités (du prévenu) soient surveillées de près une fois libéré », avant d’ajouter « le moment potentiel de sa libération pourrait intervenir sans un avenir proche ».

Le même jour, les proches du détenu avait évoqué les conditions de détention « moyenâgeuses » de Carlos Ghosn.

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.