Lundi 28 janvier, la justice américaine a annoncé la mise en accusation de la première firme chinoise de téléphonie Huawei.

La compagnie chinoise est accusée d’avoir violé l’embargo américain sur l’Iran depuis 2007 par le parquet de New York, Huawei devra répondre de treize chefs d’accusation devant cette juridiction.

En outre, l’État de Washington accuse le géant de la téléphonie chinois d’avoir photographié et subtilisé un robot appartenant à T-Mobile, un opérateurs téléphoniques américains, en 2012. Dans ce dossier, pas moins de dix chefs d’accusations visent Huawei.

Dès le lendemain du shutdown historique autour de la construction du mur à la frontière mexicaine, pas moins de onze responsables politiques et personnalités du monde de la justice ont fait cette annonce, deux jours avant l’arrivée d’une délégation chinoise dépêchée aux États-Unis pour trouver des solutions à la guerre commerciale qui oppose les deux pays.

Sur cette tribune, étaient présents Matthew Whitaker, le ministre de la justice actuel, Kirstjen Nielsen, la ministre de la sécurité intérieure, Wilbur Ross, le secrétaire au commerce, mais aussi Christopher Wray, le directeur du FBI et des procureurs de Washington et New York.

Le ministre de la justice a dénoncé des courriels accablants entre la Chine et Huawei USA, démontrant une politique portée au plus haut niveau.

A propos de l’embargo des États-Unis sur l’Iran, la ministre de la sécurité intérieure a déclaré que le comportement de la firme chinoise « n’était pas seulement illégal mais préjudiciable à la sécurité des États-Unis ».

Pour Wilbur Ross, cette affaire tient « de la mise en œuvre de la justice et, est totalement séparé des négociations commerciales ».

Geng Shuang, porte-parole du ministère des affaires étrangères chinois, a évoqué des « manipulations politiques », « les États-Unis utilisent le pouvoir de l’État pour discréditer et attaquer certaines entreprises chinoises, dans une tentative d’étrangler leurs opérations, qui sont légitimes et légales ».

SOURCE

RÉPONDRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.